Ibiza . Le berceau de la musique electro . Il y a dix ans je décorais les murs de ma chambre d’affiches représentant l’île, ses plages de sable blanc et ses marchés hippie . En m’intéressant de plus prés aux habitants d’Eivissa et à leurs style de vie, j’ai eu comme l’impression qu’on m’avait déraciné à ma naissance et que j’étais une des leurs . Leur amour et respect pour la nature et l’Art, ce don qu’ils ont de rendre féérique un tout petit bout de terre en l’habillant de guirlandes lumineuses et hamacs king size . Je ne mentionnerais même pas que l’eau de la mer est encore plus claire que l’eau de mon bain ( avant de rentrer dedans, dans mon bain !! ) . Les allées de cette citadelle sont un musée, la meilleure des choses qui puisse vous arriver c’est de vous perdre dans ses galeries d’escaliers en pierre blanche, pour ceux qui ont aimé le film “ Le parfum “, vous allez aduler l’architecture d’Ibiza .

IMG_4443

Si j’avais su que les marchés et boutiques étaient encore plus fabuleuses que sur les photos, j’aurais hypothéqué ma maison avant de partir . Short en jeans délavé, kimono à franges, longue robe transparente en dentelle, chaussures à talons avec lanière jusqu’au genoux, pochette en forme de licorne, je n’aurais plus que trois mots à ajouter :
Fantasme . Ultime . Assouvi . ( Amen )

C’est en baroudant dans tous les sens que j’ai constaté de cet amour qui flotte éternellement dans l’air . L’atmosphère est romantique, la musique est romantique, même les mecs qui essayent de t’escroquer en te vendant un coca 10 € deviennent romantique #DisquettePoetique .
Sur la dizaine de restaurants dans lesquelles je me suis hasardée, pas un seul m’a déçu ( Food 1 – Men 0 ) . Au menu : tapas revisité, de tous les horizons et pour ne pas se déshydrater : Reeeeeeed wine . Des cartes de vins à faire rougir Depardieu : tannique, boisé, fruité, il n’y a pas un palais qui ne trouve pas le ceipage adéquat à ses papilles . En résumé, à taaaable !!!

IMG_4253

 

IMG_4486IMG_4348IMG_4244

Il y a plusieurs styles de plages : rochers, sable blanc, argile . 80 % sont dites nudistes, j’étais avec une copine et autant vous dire que j’ai passé la plupart de mon temps vêtue avec en tout et pour tout, une paire de air max aux pieds .Pour cette même raison vous comprenez bien que je ne pourrais pas partager une grande partie des photos de ce voyage ( loin des yeux, prés du coeur ) . Ce qui est cool c’est que les gens sont habitués, donc pas de voyeurisme ou de dalleux qui vous épie derrière les buissons . Sauf ce mec qui est venu s’assoir sur nos serviettes, sans pression, en nous proposant d’aller boire un verre dans un bar appelé “ Labaize “, bizarrement on s’est pas senties inspirées .

IMG_4352IMG_4668IMG_4479IMG_4362Ibiza-Sunset-Wallpapers-HD-09-1280x720-1050x700

L’appartement dans lequel on a “ dormi “ se situait dans le centre . C’était la coloc’ la plus scandaleuse da ma vie, on a formés un gang “ l’Erasmus de la cuite “ . Français, Espagnols, Danois, Italiens : c’était des soirées arrosés multilingues, ce genre de soirée où tu discutes pendant des heures en allemand avec un brésilien quand toi même tu es polonais, et on se comprenait super bien ( prof d’anglais 0 – Vodka 1 ) . Sauf ce mec à qui on avait essayé d’apprendre à dire “ ta gueule “ en Anglais et qui depuis hurlait sur le chemin de retour de boite “ Shut up the fuck “ .

IMG_4439IMG_4657

IMG_4416

Formentera est encore plus sauvage, c’est une île minuscule à vingt minutes en bateau d’Ibiza . Le top, c’est de louer un scooter pour se rendre au phare et admirer le coucher de soleil . L’ambiance est plus intime, festival de guitares et feu de camp sur la plage .

playa-beach-03_tcm57-121968

IMG_4466IMG_4581IMG_4624IMG_4589IMG_4625IMG_4580

En repartant, on se sent amoureux, de soi même, de la vie, de l’amour . Quelque part c’est peut être ça, être heureux .

 

Duchesca .