1- Apprendre à se connaître .

Nous vivons dans un certain environnement, ayant reçu une certaine éducation, nous évoluons avec des amis, notre famille et sommes formatés d’une manière ou d’une autre par notre société dans notre langage et nos actions, il n’y a rien de mal à ça au contraire c’est tout ce qu’il y a de plus normal . Voyager seul ou accompagné permets de se détacher de toutes nos habitudes, de se perdre pour mieux se retrouver . Être en terre inconnue est synonyme de prise de risque, loin de chez nous on se re découvre plus aventurier, entreprenant, sociable et avenant . C’est comme une sorte de test qui nous permettrez de vérifier si celle que l’on prétend être quand on est bien à l’aise avec notre entourage et au travail est la même que celle à l’autre bout du globe avec de parfait étrangers . Plus on voyage, plus la personne que l’on est sur la route et celle que nous sommes dans notre quotidien se rapproche pour finir par, un jour, totalement fusionner . Je pense que c’est un des plus bel accomplissement dont un être humain puisse rêver .

img_9187

img_9332

dsc04511

2- Être intéressant et avoir des histoires à raconter .

Avoir des histoires plein la tête, qui nous sont arrivées dans tel ou tel pays, nous rendent plus attractif . Et comme on devient des gens intéressants, forcément on rencontre d’autres gens tout aussi intéressants, c’est le retour de karma . C’est le même mantra que “ Je suis qui je fréquente “ , bon ok je viens de l’inventer, mais on s’est totalement compris . C’est en s’élevant par l’expérience du voyage que l’on s’entoure de personnes aussi ouvertes d’esprit, sur la même longueur d’onde et avec la même conception du monde que nous . Le meilleur la dedans c’est que l’on a plus besoin de s’encombrer de discussion superficielles et inutiles, adieu les fake talk bonjour les deep talk . On peut alors rentrer directement dans le vif du sujet, parler de ce qui nous fait vraiment vibrer, de ce qu’on l’on a vu, entendu , parler vrai avec des interlocuteurs tout aussi passionnants que passionnés . C’est quand même plus stylé de raconter une journée passée à faire du rafting dans la rivière du grand canyon que d’épiloguer sur Martine qui s’est tapé une cuite en soirée et a fini toute nue dans la poubelle du parking de la boite ( après chacun ses priorités ) .

dsc04902

img_9103

 

3- Repousser ses limites, se rendre compte que notre planète est immense et que tout est possible .

Faire quelque chose que l’on n’aurait jamais envisagé auparavant, nous donne des ailes et nous ouvre les yeux sur les centaines de possibilités qui s’offrent à nous chaque jour passé sur terre . On se dit alors que tout est possible, qu’il n’y a pas de limites, que le moindre rêve est réalisable . C’est le meilleur des challenges car on prends conscience que les barrières et frontières de ce monde sont totalement fictives et de là découle souvent une soif d’aventure et de nouvelles objectifs personnels ou professionnels à atteindre  . La première fois que je me suis retrouvée seule dans la foret, avec comme seul ami mon sac à dos ( oui la solitude nous amène parfois à familiariser avec des objets, au moins c’était toujours moi qui gagnait quand on jouait au Uno ) a été un tournant décisif dans ma vie, je suis devenue plus déterminée que jamais . Depuis rien ne m’arrête, qu’il pleuve ou qu’il neige quand je prends une décision je vais jusqu’au bout, j’ai appris à danser sous la pluie . Maintenant, la seule contrainte que je m’impose est de faire uniquement ce que j’aime mais en contre partie de travailler nuit et jour s’il le faut pour parvenir à mes fins . Le fait de savoir qu’il a plus de 50 pays à parcourir m’aide à optimiser mon temps, je ne le perds plus bêtement dans des activités ou avec des personnes qui n’en valent pas la peine, je suis sûr de moi et de ce que je vaux et surtout je ne me force plus à entretenir une relation qui ne me tire pas forcément vers le haut ou dans laquelle je ne sois pas parfaitement en harmonie, je sais qu’avec 7 milliards d’habitants sur cette planète je trouverais mon bonheur auprès d’autres esprits plus sensibles aux mêmes idéaux que les miens n’importe où .

dsc05028

dsc05024

img_0441

4- Faire des rencontre exceptionnelles .

Quand on voyage, on ne se cache plus, on fait tomber le masque, on est nous mêmes . Idem pour la plupart des personnes que l’on croise . Une grande partie de mes meilleurs amis sont des gens avec qui j’ai tissé des liens dans des festivals ou en road trip . Je sais que je pourrais toujours compter sur eux et quand j’en ai marre de la grisaille parisienne je prends un billet d’avion pour les rejoindre . J’ai partager des souvenirs absolument incroyables avec eux : des couchers de soleil sur la plage, des balades en moto dans la jungle, des après midi à surfer, des soirées à refaire le monde en essayant de compter les étoiles . Même à distance on se soutient, on s’appelle régulièrement et leurs voix me ramène à cette sérénité que je ressentais en étant avec eux .

dsc04570

dsc04697

dsc04494

5- Se débarrasser de toutes ses peurs, angoisse et craintes, trouver son bonheur dans les choses simples et un équilibre dans sa vie .

Je ne m’attarderais pas sur la sensation de liberté que procure la vue d’immenses lacs, océans, montagnes car il faut le vivre pour le comprendre . Tout ce qu’il y a savoir est que cette simple vision est une source de lâché prise, de bien être et de paix avec sois même . Cette immensité est aussi rassurante que pleine de révélations, on a moins peur de la mort puisque notre vie devient plus intense et authentique, seul la vérité de l’instant présent compte . Les raisons de notre existence nous apparaissent alors tellement évidente : l’univers a fait en sorte que nous voyons le jour, nous faisons parti de son processus de vie, d’évolution, de création, dés lors nous ne recherchons plus l’approbation de nos parents ou de nos amis dans chacun de nos faits et gestes puisque nous appartenons à cette entité bien plus grande et puissante : la planète terre . Cette idée régule les battements de nos cœurs qui tendent à résonner dans ce monde extérieur ainsi que l’équilibre de notre monde intérieur, elle efface nos craintes, notre peur se transforme en courage et on peut ( enfin ) se satisfaire de trouver notre bonheur dans des choses infimes .

 

img_0366

Ces 5 bonnes raisons de faire le tour du monde font en fait partie de 5 parmi des centaines, j’aurais pu continuer comme ça sur des pages et des pages, mais ce sont les 5 plus importantes qui me sont venues à l’esprit, si vous aussi vous accordez autant d’importance que moi au voyage n’hésitez à me donner vos bonnes raisons qui vous ont poussé à sortir de votre zone de confort pour aller vérifier si l’herbe est bel et bien plus verte ailleurs ou juste différente .

Juliettement Vôtre,

Duchesca .

img_0479