Je replace les choses dans leur contexte : Malik et moi sommes arrivés le 21 août à New-York, une semaine après on décollait pour le Burning Man avec Mathieu . Nous en sommes donc à une vingtaine de jours passés sur le territoire Américain et nous nous apprêtons à partir pour un road trip à travers le Nevada et la Californie ( c’est pas comme si on pouvait y retourner, non . Il a fallu qu’on fasse tout d’un coup #Teamhyperactif ) .
On a embarqué avec nous une Lituanienne du Burn qui ne savait pas comment rejoindre Las Vegas ( moi j’avais proposé qu’on la dépose dans le Texas pour lui faire une blague mais sois disant “ dés que j’ai une idée ça finit toujours mal “ ) .
On est donc dans “ l’après Burning man “, ce moment ou tu dois (re) trouver un équilibre entre ta nouvelle façon de voir le monde et sa réalité, cette fameuse phase de réadaptation . Et puis tu te rappelles que tu viens de vivre sept jours dans le plus grand festival de la planète et qu’en conséquent : t’en fous de fou de tout .

IMG_8863

DSC04737

Nous voilà donc, quatre joyeux petits galopins en direction du lac Tahoe qui est à cheval entre le Nevada et la Californie . En guise de cadeau de bienvenue, à un feu rouge on a vu un ourson, à peine plus grand que moi, traverser la rue ( y a pas à dire, les ricains ont vraiment le sens du show ) . Alors déjà que les petits écureuils qui jouaient avec des glands me faisait pousser des hurlements hystériques, on a atteint le comble de la mignonnance quand j’ai recroisé l’ourson plus tard en train de jouer avec les petits écureuils ( j’ai failli faire un avc ) .
Le lac Tahoe c’est les décors des films d’horreur typique :  chalet en bois avec ponton sur un lac, cerné par des forêts de sapins, mais sans les psychopathes et fantômes mega vener . Le temps s’arrête littéralement quand le soleil se couche, la cime des arbres se dessine sur les montagnes et le ciel devient rose . Le soir je suis allée dans un petit bar paumé de la ville, j’ai cru mourir de bonheur quand un chanteur de country a repris tous les classiques de R.L Burnside ( ce genre de fusion ) . Nuit magique .
En général, on ne restait pas plus de vingt-quatre heures à un endroit, le planning était chargé et on avait quelques potes du Burning man à revoir à Los Angeles, Malibu et Santa Cruz .

 

DSC04671

DSC04676

DSC04685

DSC04683

DSC04696

DSC04711

DSC04723

DSC04716

DSC04837

DSC04725

DSC047241
Je ne vous parle même pas de mon excitation en arrivant au Grand Canyon : une enfant de 6 ans . C’est impressionnant, se retrouver les pieds dans le vide face à ces multitudes de vallées rocheuses orangé . Ces masses terriennes qui ont été témoins de civilisations anciennes, de leurs mœurs et de leurs achèvements .
Flashback en trombe . Tous les films du Far West . Les mythiques Calamity Jane, Billy The Kid, les Daltons, Jesse James . Les courses poursuite à cheval entre Cow boy et Indiens . Les documentaires sur les tribus Sioux, Apache et Lakhota ( oui je regarde beaucoup Arte ) .
S’imaginer escalader ces montagnes, faire du rafting dans le Colorado, se perdre dans ses gorges aux allures de fresques gigantesques .
Il y a un milliard de manières de découvrir et visiter le Grand Canyon, toutes aussi cool les unes que les autres, mais cette première fois était juste parfaite .

IMG_8904

DSC04958

DSC04963

DSC04999

DSC04947

IMG_8908

IMG_8960

Le lendemain on est arrivés dans la Death Valley, autant vous dire qu’on comprend pourquoi “ Death “ quand on sort de la voiture . Le simple fait de respirer me faisait transpirer . Il faisait au moins 8 000 degrés du coup notre expédition a muté en pèlerinage de l’extrême . On est tous tombés d’accord sur le fait qu’on avait du faire quelque chose de super grave dans une vie antérieure pour s’être fait salement victimisés par ces flammes de l’enfer . On y est pas restés longtemps ( une heure ) . En revanche le paysage était grandiose, de nombreux peintres et dessinateurs se sont inspirés de ces reliefs pour y tracer des corps de femmes . Si vous plissez légèrement les yeux, vous pouvez les voir sur la photo juste en dessous .

DSC04855

DSC04882

DSC04846

 

Yosemite est un havre de paix . Un monde dans un monde . L’air est pur et ses labyrinthes sans fin . Très certainement la partie la plus introspective de mon road trip . Le parc est tellement immense qu’on aurait pu faire des randonnées de dix-huit heures, de la dernière à la première étoile . On a planté nos tentes pour quarante-huit heures et le dernier jour on est partis en expédition pendant sept heures : cascades et chutes d’eau, lacs alpins, escaliers aux milles marches de pierre, branches d’arbres agressives . Final Touch : un panorama à 360 degrés au dessus des nuages et un silence tel que tu peux entendre les battements de ton cœur #PoeticLovers .

IMG_9111

DSC05165

DSC05212

DSC05252

DSC05191

IMG_9077

IMG_9099

DSC05268

IMG_8968

Obligado de passer par Los Angeles et Malibu . Faire un détour à Newport Beach pour profiter de l’océan pacifique et manger des pizzas était la transition idéale avant de débarquer sur Hollywood Boulevard . J’ai pas trop apprécié les spots touristiques par contre Venice Beach, c’est le paradis : des vagues énormes, des restaurants vegan, des terrains de work out et basket ball PARTOUT, des dispensaires de weed le long de la mer, des cours de Yoga improvisés et concerts non stop . Les gens prennent le temps de vivre et de sourire . Ils ont cette notion de “ healthy life “ et se déplacent tous en vélo, skate ou rollers . La qualité de vie y est idéale, le ciel est bleu 362 jours par an . Si je devais définir la mentalité Californienne en un mot : “ Chill “ .

IMG_8977

DSC05035

DSC05068

DSC05059

IMG_9004

IMG_9002

 

IMG_9027

DSC04897

Mon rêve c’était d’aller dans le quartier de Haight Ashbury de San Francisco . De un, parce que Janis Joplin et d’autres génies y ont vécus et de deux, parce qu’il y a les friperies les plus extravagantes et merveilleuses de la côte Ouest .
On sent bien le côté un peu cliché et fake des hippies qui dorment dans la rue et vont faire leurs courses au Whole food Market mais honnêtement, c’était encore plus génial que ce que j’avais imaginé . Il y a même un Shop Vintage d’une centaine de mètres carré où les rayons sont rangés par année, de 1920 à aujourd’hui . Si il y avait eu une compétition mondiale de la meilleure Friperie, ils auraient remporté le premier prix pour le prochain millénaire .

DSC05032

IMG_9145

IMG_9141

 

On a fini notre road trip chez des amis à Santa Cruz . Mathieu est reparti vers le Canada, Malik vers le Mexique et moi vers l’Ukraine ( j’ai eu la plus petite paille ) . Ce genre de voyage marque un tournant dans votre vie, il vous aide à comprendre qui vous êtes et ce qui importe réellement à vos yeux . Que vous soyez avec vos amis, votre amoureux ou seul, vous vous rendez compte à quel point il est essentiel de sortir de sa zone de confort, de rêver et d’entreprendre ces périples ; c’est eux qui nous font grandir, mais dans le bon sens du terme 😉 .

Duchesca .

 

DSC04893