Après avoir lutté, pendant des semaines, avec des photographes qui shoot des infirmières nues sur la plage ( #ModelAgenceInstagram ) au kodak jetable et qui me demandaient des sommes exorbitantes ( même dix euros aurait été cher payé ), je suis enfffiiiiinnn de retour ( je vis très bien avec l’idée que je suis la plus enthousiaste de ce comme back ) . J’ai fini ma saison à Juan- Les-Pins et en plus d’avoir rencontré deux meufs généralissimes ( ma tribu s’agrandit d’année en année, nous sommes donc trois maintenant ) l’une d’entre elles a fait preuve d’un talent et d’une témérité à toute épreuve en m’escaladant de toute part pour obtenir les meilleurs clichés . En règle générale, j’ai du mal avec les photos summer beach du style “ Sans voix face à la mer “ quand il s’agit d’un gros plan du postérieur de la nana en question . D’ailleurs je trouverais ça tellement plus cool et assumé que les susnommées postent une photo en ajoutant en légende “ Voici mon cul “, au moins on saurait à quoi s’en tenir .

Pour moi c’est aussi l’occasion d’aborder deux sujets qui me tiennent plus qu’à cœur : la liberté de la femme et la bêtise humaine déguisée en racisme .
Je ne vous apprends rien en vous parlant de la polémique actuelle sur le “ burkini “ . De ce fait d’actualité ressors un problème bien plus grave et vieux comme le monde : les droits de la femme .
Bafouées, opprimées et déshumanisées, cela fait des millénaires que l’on nous ordonne de nous comporter d’une telle manière, de correspondre à un tel standard sous peine d’être marginalisées, battues, violées . Comme si nous étions un pauvre petit agneau fébrile et incapable de trouver son chemin même avec une carte . Alors qu’en vrai, WE ARE THE WORLD ladys, nous donnons la vie, nous sommes la passerelle entre hier et demain, les mères qui accompagnent et veillent sur leurs progénitures contre vents et marées, les éclaireuses .
Pourquoi ? Pourquoi en 2016, ce sont des hommes qui viennent encore expliquer à des femmes comment se vêtir ? Pourquoi après des décennies passées à se battre pour le droit de  de vote, de reconnaissance professionnelle, d’émancipation sociale, des femmes sont encore humiliées, forcés par la gente masculine à se s’habiller ou se déshabiller . C’est un viol psychique . Un profond manque de respect à nos sœurs qui sont mortes en militant pour un monde meilleur à laisser à nos filles . Malheureusement, ces dysfonctionnements sont bien trop ancrés dans le système et nous aurions besoin d’une voix plus puissante et engagée pour que cela change . Mais en commençant par affirmer que vous seul êtes la maitresse, la gardienne de votre corps que NON vous refusez de subir des actes dégradant, que ce soit par la parole ou dans les gestes, de la part d’hommes aux mentalités arriérées et OUI vous êtes la seule décisionnaire et gestionnaire de votre vie, à ce moment là, ce n’est pas seulement votre personne que vous protégez et préservez mais celles de nombreuses femmes qui ne connaissaient pas la direction avant de vous avoir vu ou entendu agir de la sorte .

Pour en revenir à l’épisode de Cannes, ce qu’il faut savoir c’est que son maire est aussi pathétique que ses commerçants : dédaigneux, fermés d’esprit et terriblement raciste, bienvenue sur la côte d’Azur . Il ne fallait pas attendre moins classe d’une région qui vote à la majorité FN .
Mais de la à obliger une femme, une mère de famille, une épouse à aller contre sa religion en dévoilant un corps, qui est le sien et qu’elle juge bon de couvrir, c’est un crime contre l’intégrité des Femmes . Il y a une façon de faire les choses . Ce serait comme de se faire interpellées par la police sur la plage parce que notre maillot de bain laisse apparaitre généreusement nos fesses ou nos seins et êtres contraintes de mettre une robe ( enfin avec mon esprit de contradiction et de justice je finirais surement à poil et ça terminerais en gav ), comme une adolescente de 13 ans qui se ferait reprendre par son père parce qu’elle est trop maquillée pour aller en cours . Vive le progrès .
J’ai entendu “ Moi quand je vais au Maroc ou en Tunisie, je me fais insultée sur la plage publique quand je porte un maillot de bain deux pièces “ .
Nuance . Ce sont des pays musulmans, nous somme dans un pays laïque . Il existe des plages privées où vous pourrez vous pavaner comme bon vous semble sans offenser qui que ce soit .
Et c’est justement ça le message . En me faisant tatouer, en croyant en une certaine religion, je me fais du bien et ne fais de mal à personne parce que je n’essaye pas d’imposer ma vision aux autres . Je respecte leurs valeurs .
Ne tombons pas dans un racisme débile et inconscient, qui contrairement à l’abject racisme conscient, consiste à répéter bêtement ce que l’on entends à la radio et à la télé sans faire la part des choses entre le bourrage de crâne, la propagande et les arguments censés et fondés .
Le problème de beaucoup de personnes est de tenir des propos sur des sujets dont ils ignorent TOUT . L’ignorance est le plus grand fléau de notre époque et au vu des grilles de programmes des chaines de télévisions nationale, c’est pas prêt de s’arranger . Certains revendiquent les idéaux du Coran, de la Torah ou de la Bible sans même en connaître les fondements, l’histoire du peuple porteur des traditions . Être conscient ce n’est pas tombé sur une vidéo Facebook d’un imam, rabbin qui prêche la paix et se dire “ mais graaaave “ . Être conscient c’est entreprendre, soi-même, un travail de recherche via internet, les livres, des films, des documentaires . Réfléchir, analyser, se faire son propre avis sans prendre en compte les multiples conneries que l’on entend au quotidien . ÊTRE conscient c’est savoir .
On ne guéri pas le mal par le mal et en publiant des contenus visant à aliéner les femmes aux opinions différentes, on fait preuve de la même pauvreté d’esprit que ceux que l’on pointe du doigt .

Une femme libérée n’est pas une femme nue . Une femme libérée est une femme qui décide en son âme et conscience d’être celle qu’elle veut, habillée, pas habillée, burkini ou burkunu, rasée ou cheveux long, baskets ou talons . En référence au “ Voici mon cul “ plus haut, ne nous cachons plus derrières des stéréotypes, des clichés de nanas qui ne nous correspondent pas, qui ne nous ressemblent même pas . Vous voulez donner une image sulfureuse sur Instagram et rester vierge jusqu’au mariage, soit, c’est votre vie !! Je choisis d’être musclée, d’avoir le ventre et les épaules d’Amélie Moresmo parce que j’aime ça et qu’on vienne pas me dire qu’une meuf ça doit être moelleuse ou pulpeuse, une meuf ça doit être ce qu’elle a envie d’être . Et c’est pas un débat . Fin de la discussion . Fin du game .
Écoutez vous, apprenez à savoir ce que vous voulez, apprenez à savoir qui vous êtes pour que personne, jamais, ne puisse ébranler vos convictions en vous faisant croire que vous n’êtes pas digne de respect et d’amour .

Bon, à la base c’était sensé être un article “ mode – mon maillot de bain de l’été “ et puis je suis partie complètement en live ( tiens, on s’y attendais pas ) .
Du coup, je publie quand même les photos, on a qu’à dire que ça scellera ce discours ferme et fondant à la fois ( comme le Saint Agur ) .
Et pour finir en beauté : “ Voici mon cul “ .

Duchesca .

 

 

IMG_3439

IMG_3388

IMG_3424

IMG_3408

IMG_3443

IMG_3453

IMG_3391

 

IMG_3436

IMG_3431

IMG_3382

IMG_3427

IMG_3459

IMG_3393

IMG_3460

IMG_3405

IMG_3461

IMG_3402

IMG_3463

Toutes les photos ont été prises par Manon Demaran ( poke Camille milano )  .

Collier : Mango

Maillot de bain : No name .