1. Se masturber dans son bain ( ou dans son lit, ou où on veut ) .

Se masturber c’est se faire l’amour à soi même, prendre soin de sa personne, se donner du love, s’aimer encore plus et se dire “ putain meuf t’es bonne “ avec notre main droite . C’est réconcilier notre esprit avec notre corps via notre imagination . Sur le plan hormonal, c’est aussi que du bonheur : ce quart d’heure d’intimité entre me, myself and I, comme dirait Beyoncé, entraine la libération par le cerveau de neurohormones et endomorphines qui favorise l’endormissement et donc le sentiment d’apaisement et de relaxation . Les orgasmes produisent de l’endorphine, de la dopamine et de l’ocytocine qui nous rendent de bien meilleure humeur . En bref, se masturber, c’est booster notre self – estime/confidence, ce qui nous permet de se poser la question “ est ce que l’amazing woman “ que je suis à vraiment besoin de lui ?

when-you-wanna-text-him-but-then-you-masturbate-and-2470461

2. Être sûr que ce soit par choix et non par solitude .

Est ce que l’on est vraiment attachée ou intéressée par la personne en question, envieuse d’en découvrir plus sur la potentielle relation ( quel quelle soit ) qui nous attends avec le susnommé ou est ce juste par manque d’une présence et de chaleur humaine ? Aucune réponse n’est préjudiciable, on reste des êtres humains, l’un comme l’autre est compréhensible . Il faut juste bien savoir les différencier pour ne pas prendre de mauvaises décisions et par la suite se heurter méchamment pleine de faux sentiments contre le mur de l’erreur .

solitude-camera-alone-solitude-demotivational-poster-1287094045

3. Aller courir ( ou faire du vélo, ou sport en tout genre ) .

Idem que pour la masturbation . Pour prendre des décisions qui nous correspondent, on a besoin de se sentir bien dans sa peau . Le fait de transpirer créé dans notre corps de l’adrénaline et de la noradrénaline, hormones qui nous donnent la force de se challenger plus que d’habitude et renforcent notre mental . Et avoir les idées clairs est le meilleur facteur pour savoir quel chemin prendre et comment .

memelookatcamera

4. Ne PAS appeler ses potes .

Même si ils sont de très bon conseils et contrairement aux idées reçues, il n’y a que toi et toi seul qui peut savoir quelle est la meilleure chose à faire . Entre deux personnes il y a des émotions, des feeling que l’on explique pas, qui se ressentent et parfois ne sont pas palpables, essayer de le partager avec une tierce personne c’est fausser toutes les données de base . Pour cette même raison, il est plus sage de ne pas laisser ta/ton pote faire irruption dans ta vie privée qui comme son nom l’indique, devrait rester privée .

23-friends-quotes-that-never-stop-being-funny-2-18438-1462802796-0_dblbig

5. Éviter de dramatiser la situation .

Peu importe l’issue, rappelle toi qu’il y a des problèmes seulement là ou tu ne veux pas trouver de solution et que rien n’est définitif, on connait pas les deux bouts de notre vie . Conseil : Laisse ta drama queen side dans ton dressing et essaye de lâcher prise au maximum . La réelle question est : Est ce que c’est un vrai problème ? oui ? Est ce que tu peux y changer quelque chose ? Oui ? Donc ne stress pas . Non ? Donc ne stress pas non plus . C’est pas pas un problème ? Donc stress carrément pas .
On va quand même replacer les faits dans leur contexte, y’a pas mort d’homme . Tout va bien .

f1c2c26dc66c41f9a79a5f0fed184ca6

6. Faire une sieste .

La nuit porte conseil, il n’y a rien de plus véridique . C’est souvent après avoir dormi 15 minutes ( j’ai menti, ça se transforme souvent en 3h45 mais chut ) que je me réveille en me disant “ Mais qu’est ce que j’ai fait ?! “ ou “ Mais qu’est ce que j’attends pour me bouger le cul “ . Donc go dodo, ça ouvrira vos petits yeux pour celles qui ont du mal à voir la réalité en face .

IMG_5533
7. Écrire .

Comme je l’ai dit plus haut, vaut mieux éviter d’en parler à son entourage . Tout garder pour soi est une bonne alternative . FAUX . Intérioriser un problème est le contresens à ne surtout pas prendre . Ceux qui sont déjà familier à la confidence sur papier savent déjà ce que je vais dire : l’écriture est une thérapie . Elle est le reflet de nos agissement, le miroir de nos appréhensions . Se livrer sur une feuille ou sur son ordi et se re lire permet d’en découvrir bien plus sur ses propres intentions que d’alarmer la terre entière sur le doute que l’on traverse . Moi, à chaque fois que j’écris, je me sens comme sur un nuage hyper moelleux ou les fourmis dans les fesses n’existent pas et où le temps et mon imagination sont illimité et infini .

040312_dFunnyAuthorDeniseMallory-940x625

Et n’oubliez pas que le bonheur est souvent plus simple que ce que l’on imagine ( se référer à l’image ci-dessous )

post2

Cet article aurait aussi pu s’appeler “ Comment prendre une décision “ . Je suis une grande indécise aussi, j’ai toujours cette impression de devoir me couper un bras à chaque fois que je dois choisir entre vin rouge et vin blanc . Alors, pour les fois où on ne pas tout avoir, j’espère que ces quelques règles vous aideront autant qu’à moi 🙂

Juliettement Vôtre,

Duchesca